L'Actu Pépites Actus, Territoire, Patrimoine, Rencontres, ...

Du Punk Hardcore made in vignoble

1525

Le groupe de punk hardcore Stinky sort son 2e album à la rentrée. Une occasion de revenir sur le parcours de ses membres, Titouan, Seb, Redwan, Claire et Paul, originaires de Gétigné, Gorges, La Chapelle-Heulin et Clisson.

Votre prochain album s’intitule From Dead-End Streets (“depuis les rues sans issue”). À quoi va-t-il ressembler ?

Titouan : Cet album est un mix de toutes nos influences, il sera plus varié et plus abouti car on se connaît mieux.
Claire : Nos textes sont plus travaillés. Certains pensent qu’on ne fait que gueuler, mais s’ils écoutaient ou lisaient les paroles, ils se rendraient compte que l’on aborde des thématiques fortes sur notre place dans la société, notre rapport aux autres, sur pourquoi on écrit.
Seb : Bref, cet album est à la fois plus mélodique et plus hardcore !

De Stinky Bollocks à Stinky, le groupe a évolué depuis ses débuts. Est-il stabilisé ?

Titouan : C’est vrai que l’on a connu 7 ou 8 batteurs différents avant Paul et 3 chanteurs avant Claire. Cela fait 2 ans et demi que nous jouons ensemble et il y a une vraie osmose entre nous.
Seb : Même si on connaît Claire et Paul depuis moins longtemps, on s’est toujours croisé car on est presque voisins ! Pour nous c’est essentiel d’être une bande de potes avant tout. Même quand le concert se passe mal, on peut passer un excellent moment après la scène. Et puis il faut pouvoir se supporter quand on est 24h/24 ensemble en tournée !

Votre spécificité est d’avoir une chanteuse. Ce n’est pas banal…

Claire : On ne connaît pas tout ce qui existe, mais en creusant bien on trouve des chanteuses ! C’est sûr que qu’il y a plus de voix masculines, et les groupes qui m’ont inspirée ont plutôt des chanteurs. Mais de plus en plus de filles rejoignent des groupes de hardcore ou de métal.

Beaucoup de jeunes font de la musique sur notre territoire. Que manque-t-il pour les aider ?

Titouan : Sans hésitation, plus de structures pour pratiquer de la musique amplifiée, quel que soit le genre.
Seb : On avait une salle à Gétigné dans laquelle on pouvait répéter et où on pouvait laisser notre matos. Mais elle n’était plus aux normes. On a galéré pour retrouver un endroit.

Vous avez joué au Hellfest en 2014. Quel souvenir en gardez-vous ?

Seb : C’était en tant que Stinky Bollocks. Je me souviens du coup de fil de Paul pour me dire qu’on était retenus pour jouer le samedi matin. C’était juste dément ! Ils peuvent nous rappeler quand ils veulent !

nouvel album Les prochaines dates :
28 juillet : Festival Canasson à La Boissière de Montaigu
29 et 30 juillet : XtremeFest à Le Garric (Tarn) avec Abbath, Mass Hysteria, Not On Tour
30 juillet : Actitud Fest (Espagne) avec Not On Tour, Pears, Clowns, Birds In Row
04 août : Slash Bar à Karlovy Vary (République tchèque)
05 août : Skull Fest à Stary Jicin (République tchèque) avec Napoleon
21 octobre : Festival Rock En Maine à Aigrefeuille-sur-Maine avec Tagada Jones

https://www.facebook.com/Stinkyhc/